Page d’accueil

Ensemble, nous pouvons rectifier un système dysfonctionnel

La prohibition et la criminalisation des drogues ont provoqué une crise de santé publique et des droits de la personne, causant des centaines de milliers de décès liés à des empoisonnements accidentels et à des surdoses. Aidez-nous à bâtir un nouveau système fondé sur les données probantes, les principes de la santé publique, les droits de la personne et l’équité. FAITES UN DON au Projet Réglementation ou ABONNEZ-VOUS à notre liste de diffusion courriel pour rester au courant des développements et des façons d’appuyer notre mission.

À propos du Projet

Une nouvelle vision des politiques en matière de drogues, pour sauver des vies

Le Canada traverse une crise de santé publique nationale. Le commerce de drogues toxiques a tué près de 15 000 personnes depuis 2016. Il faut rectifier le tir pour avancer – et le Projet Réglementation nous mettra sur la bonne voie. Le Projet Réglementation est un effort collaboratif d’organismes canadiens et internationaux pour l’adoption d’un système fondé sur les données probantes afin de réglementer les drogues au moyen des mêmes outils que nous utilisons pour réglementer toutes sortes d’activités comportant des risques (comme la conduite automobile, les médicaments d’ordonnance, ou encore le parachutisme, l’alcool et le tabac).

Le Projet D'encadrement Actualisé est un forum visant à inciter le plus grand nombre possible de personnes à participer à une discussion nationale sur ce que signifie la réglementation et sur l’allure qu’elle pourrait prendre. C’est également une ressource et un guide pour aider les législateurs à réglementer les drogues de manière à assurer la sécurité des collectivités, à réduire l’incidence de surdoses et à promouvoir la santé et la sécurité. C’est un outil éducatif pour informer le public sur les méfaits de nos politiques actuelles en matière de drogues et sur les ravages de plus d’un siècle de prohibition. (En savoir plus).

Quels types de mesures de réglementation sont possibles?

Dans la création d’un système post-prohibition, des centaines de mesures sont possibles afin de réglementer les drogues. Ces mesures incluent d’établir, entre autres, qui peut avoir accès aux drogues, ce qu’il faut faire pour s’en procurer, les conditions dans lesquelles les drogues sont produites et distribuées, comment elles sont emballées et étiquetées, la quantité et les concentrations fournies, comment elles sont annoncées, où on peut s’en procurer, les lieux où l’on peut en consommer, quels types de renseignements sur la santé et sur d’autres sujets doivent être fournis aux consommateurs, et ce qui se passe lorsqu’une personne enfreint des règles. Ce ne sont là que quelques exemples. Nous nous concentrons initialement sur cinq facteurs qui, selon la recherche, influencent non seulement le degré de risque associé à la consommation d’une drogue, mais également la décision des consommateurs d’utiliser ou non le nouveau système légal:

Six priorités de la réglementation légale

20190416_101845

Promotion de la santé publique, de la sécurité et de la justice

Des règlements gouvernementaux fondés sur les données probantes peuvent contribuer à optimiser la santé et la sécurité des individus et de la communauté. Nous pouvons apprendre aux gens comment utiliser des drogues de manière à réduire leur risque de préjudices, y compris de surdose. Nous pouvons concevoir un système sûr, juste et qui corrige les erreurs et les torts de la prohibition.

Drug Policy Conference 1

Éducation sur la consommation plus sécuritaire de drogues

Comme les drogues sont illégales, il est difficile de communiquer aux consommateurs de drogues des messages officiels autres que « N’en prenez pas ». Par contre, un système réglementé offre de nombreuses occasions d’expliquer les risques de la consommation et les pratiques plus sécuritaires.

empty syringe

Établissement d’un approvisionnement sûr

Un système réglementé contrôlerait la qualité et la force des drogues consommées. Cela réduirait radicalement le nombre de surdoses accidentelles que l’on observe parmi les personnes qui prennent des drogues inconnues et contaminées par des adultérants.

20180202_132802

Élimination du marché illégal et non réglementé

La prohibition laisse aux acteurs du crime organisé le contrôle de la production et de la distribution de drogues. La quête de profits amène des criminels à contaminer les drogues qu’ils vendent en y ajoutant des substances toxiques. Cela met des vies en danger. Prendre le contrôle de l’approvisionnement en drogue permet de prendre le pouvoir et les décisions concernant les drogues, plutôt que de les laisser entre les mains de criminels.

michelle-spollen-P22AFmgMuUc-unsplash

Économies de fonds publics

Les coûts de la justice pénale, des soins de santé et de la perte de productivité résultant des drogues illégales représentent des dizaines de milliards de dollars par année – et de plus, les acteurs criminels organisés ne paient pas d’impôts. Dans un système réglementé, on réorienterait les fonds de la justice pénale en les affectant au soutien et aux services sociaux.

alexis-brown-omeaHbEFlN4-unsplash

Protection des jeunes

Les criminels ne se soucient pas des jeunes et de leur consommation de drogues ou non, et ils ne demandent pas de pièces d’identité. À l’heure actuelle, les drogues sont largement disponibles pour les jeunes. Un système réglementé serait conçu pour décourager la consommation de drogues par les jeunes et pour les éduquer sur les risques de la consommation.